Portail Environnement-Santé


Utiliser de l’eau de pluie pour arroser son potager ? Oui mais…

Date: 08/06/2018 11:21

Beaucoup de personnes cultivent un potager dans leur jardin. Pour elles ne se pose pas la question de l’origine de leurs légumes.

Mais pour faire pousser ces légumes, il faut leur donner de l’eau. La question qui se pose alors est de savoir si l’on peut utiliser l’eau de pluie.

Et la réponse n’est pas si simple qu’il n’y parait !

En effet, autant il est difficile d’empêcher cette eau d’arriver jusque là justement quand il pleut, autant l’eau de pluie peut se charger naturellement des polluants présents dans l’air.

Elle n’est donc pas « pure » et sa qualité « à la source » dépendra par exemple de la présence de source de pollution de l’air à proximité. Ainsi, une autoroute est une source d’oxyde d’azote (NOx) et de dioxyde de soufre (SO2) qui sont des agents acidifiants.

L’eau de pluie est ensuite collectée. Il faut donc que la surface sur laquelle ruisselle cette eau avant d’aboutir dans le réservoir n’ajoute pas de nouveaux problèmes (revêtements en goudron, en matériaux synthétiques, etc.).

Vient ensuite la question de l’acidité de l’eau. A la base, l’eau de pluie est toujours légèrement acide.

Dans une citerne « en dur », le contact avec le béton ou la maçonnerie va neutraliser cette acidité mais il conviendrait quand même de vérifier les nitrates avant usage.

Si par contre la collecte se fait dans un réservoir en plastique, il y a de fortes chances que l’acidité de l’eau ne soit pas aussi bien neutralisée.

La correction du pH « avant usage » est importante car la plupart des légumes semblent apprécier une eau plutôt basique (comme celle du robinet qui se caractérise par son calcaire). L’eau de pluie, exempte de calcaire est particulièrement douce.

Enfin, placer un filtre (crépine) à l’entrée du réservoir empêche l’entrée (et la macération) de matériaux organiques (feuilles, débris végétaux, etc.).

Une eau de pluie doit naturellement être utilisée non croupie ; elle ne doit pas dégager d’odeur. Le réservoir doit donc être protégé de la lumière pour éviter le développement d’algue.

Retour à la liste des actualités