Portail Environnement-Santé Wallonie
Portail Environnement-Santé

Rencontre annuelle des partenaires du réseau ERA-ENVHEALTH

Réseau européen unique de partenaires volontaires, ERA-ENVHEALTH apporte du dynamisme à la recherche en Environnement-santé via la promotion de la collaboration et l’émergence de nouvelles idées.

IMG_0318_640px-1.JPG

 

Des actions menées en commun à l’échelle européenne

Lancé en 2008 dans le cadre du plan d’actions européen en Environnement et Santé, le projet ERA-ENVHEALTH (European Research Area in Environment and Health) a rassemblé des organisations actives dans la recherche en environnement-santé (E/S) avec pour objectif de mener des actions coordonnées au niveau européen (voir à titre d’exemple le projet ACCEPTED ci-après) et ainsi d’augmenter la pertinence et l’efficacité de la recherche en E/S. La Belgique a collaboré à ce projet de son origine jusqu’à sa fin en 2012.

 

 

La fin d’un projet… le début du réseau

Début janvier 2013, les partenaires volontaires, rejoints par d’autres organisations, signent un protocole d’accord portant sur la création du réseau ERA-ENVHEALTH afin de continuer le travail entamé. Les principaux objectifs de ce nouveau réseau sont le partage d’information, d’expertise et d’expérience, ainsi que la participation à des activités communes.  La Cellule permanente environnement santé (CPES) du Service Public de Wallonie a rejoint le réseau ERA-ENVHEALTH en 2013.

Les membres du réseau se rencontrent une fois par an lors d’une assemblée générale, l’occasion de faire le point sur les avancées dans la réalisation des objectifs.

Le premier meeting s’est déroulé à Rome en 2013, le second en 2014 à Stockholm.

Bruxelles a eu le plaisir d’accueillir les partenaires d’ERA-ENVHEALTH les 21, 22 et 23 octobre 2015 dans les locaux de BelSPO et du SPF Santé publique.

A l’agenda se trouvait notamment la réflexion sur un nouveau protocole d’accord, le précédent se terminant au 31 décembre 2015.

 

Un partage annuel des expériences

Après une première journée dédiée à l’assemblée générale du réseau, les partenaires ont été rejoints par d’autresIMG_0391_txt.JPG invités lors de l’Open Conference en vue de partager leurs connaissances et expériences. La thématique choisie pour cette conférence concernait l’échange d’expérience relative aux conditions de mise en œuvre – ou non – d’un Plan National d'Actions Environnement Santé (NEHAP) dans différents pays partenaires du réseau.

Après une ouverture de séance par Monsieur Dirk Cuypers, Président du comité de direction du SPF Santé Publique, plusieurs orateurs se sont succédé afin de présenter la situation en E/S dans leur pays respectif. Francis Brancart, Directeur de la politique environnementale au SPW et membre de la cellule NEHAP, a posé le contexte général de ce qu’est l’environnement-santé. Il a exposé la complexité à laquelle la Belgique fait face dans la gestion de cette matière en raison de nos multiples niveaux de pouvoirs et de la dispersion des compétences. Denis Zmirou-Navier (Inserm – France) a relaté son expérience d’évaluation du NEHAP français. Liliana Cori (CNR) a enchaîné avec la présentation des actions E/S en Italie, ce pays n’ayant pas de plan national en tant que tel. Madame Nicolopoulos-Stamati de l’Université d’Athènes a clôturé la séance par une présentation des enjeux du processus E/S en Grèce, un pays durement touché par la crise et qui ne dispose pas non plus de NEHAP.

L’après-midi a été consacrée à l’échange d’idées et de pratiques via l’organisation de trois workshops. Le premier concernait le processus d’évaluation de l’implémentation des NEHAP, y compris la définition des critères d’évaluation. Le second abordait la thématique de l’intérêt (ou non) à établir un processus de participation publique et la manière de le concrétiser. Le dernier workshop s’attaquait au volet économique, à savoir comment financer des actions en E/S dans le contexte socio-économique actuel. Les membres du réseau ont ensuite débattu sur ces thématiques, partagé leur expérience et tiré des conclusions.

La journée s’est achevée sur une présentation des résultats de chaque groupe de travail pour que tous les participants soient informés des conclusions tirées dans les autres ateliers. Ces conclusions devraient permettre d’améliorer les actions menées en E/S, qu’il s’agisse de la rédaction d’un prochain NEHAP, de sa mise en application pratique, de son évaluation ou de son financement.

 

ACCEPTED : projet transnational financé par les partenaires

La troisième et dernière journée du meeting 2015 était exclusivement consacrée à la présentation des résultats finaux du projet ACCEPTED (Assessment of Changing Conditions, Environmental Policies, Time-activities, Exposure and Disease), étude européenne en E/S, financée par le projet ERA-ENVHEALTH qui s’est clôturée le 31 décembre 2015 après 3 ans. Cette étude fut coordonnée par l’Université Umea de Suède et a impliqué 10 partenaires de Suède, d’Allemagne, de France et de Belgique.

Le projet traitait de la qualité de l’air intérieur et extérieur et des stratégies pouvant être mises en place pour améliorer celle-ci. Influencée par le design urbain, les politiques routières, démographiques, climatiques et environnementales, la qualité de l’air a en effet un impact important sur la santé publique.

L’objectif d’ACCEPTED était, tout d’abord, d’améliorer notre compréhension des situations d’expositions futures et leur impact sur notre santé, à partir d’une approche interdisciplinaire. Pour ce faire, des modèles atmosphériques ultramodernes et des mesures décrivant les effets de l’exposition ont été utilisés, combinés à des études épidémiologiques.

Avec des applications pratiques dans plusieurs grandes villes européennes comme Paris, Stockholm ou Bruxelles, ACCEPTED a par ailleurs étudié l’impact de plusieurs scénarios d’adaptation aux changements climatiques dans les villes sur la qualité de l’air et la santé humaine à l’horizon de milieu de siècle (2030-2060).

 

Visitez le site internet du réseau ERA-ENVHEALTH pour plus d’informations.

Apprenez-en plus sur le projet ACCEPTED ici