Portail Environnement-Santé


Qui dit printemps, dit attention aux tiques

Date: 31/05/2018 11:28

Depuis plusieurs jours, le beau temps est de retour. Mais qui dit beaux jours, dit également retour des tiques, particulièrement actives au printemps et en automne.

Les tiques sont des petits insectes qui s’accrochent sur la peau pour s’y nourrir du sang. Ce faisant, elles peuvent permettre la transmission de maladies bactériennes comme des encéphalites ou la maladie de Lyme, en passant d’un hôte à un autre.

Il est donc important de se protéger avant toute sortie, qu’il s’agisse d’une balade en forêt ou de jouer dans son jardin.

Quelques réflexes simples permettent de se protéger : porter des chaussures fermées et des vêtements couvrants, et éviter de marcher dans des herbes hautes, buissons et branches basses. 

Après la sortie, il est également important de s’inspecter, ainsi que les enfants (particulièrement dans les plis du corps, entre les orteils des pieds en cas de port de chaussures ouvertes), pour repérer au plus vite toute morsure éventuelle et, le cas échéant, de retirer la tique dès que possible. 

Pour enlever une tique, il faut procéder avec grande délicatesse à l’aide d’une pince ou carte à tiques afin de ne pas rompre l’insecte.

Sciensano (le nouveau nom de l’Institut fédéral de Santé Publique) propose à la population de participer au comptage des morsures de tiques chez l’homme en Belgique via son site https://tiquesnet.wiv-isp.be/

Chaque déclaration améliore l’identification des zones à risque de morsure de tiques en Belgique afin de cibler les actions de prévention.

Un suivi des tiques vers Sciensano est possible pour confirmer la présence de parasites.

Si le sujet vous intéresse ou vous préoccupe, l’asbl ARC-Namur organisera prochainement, en collaboration avec la Cellule Permanente Environnement Santé du SPW, un midi-conférence consacré aux Tiques.

Retour à la liste des actualités