Portail Environnement-Santé


Peste porcine africaine : pas de risque pour l’homme !

Date: 14/09/2018 10:17

Deux cas peste porcine africaine ont été récemment confirmés dans la province du Luxembourg.

Ce virus, qui touche les sangliers et les porcs, provoque chez ceux-ci une forte fièvre, de l’anorexie, un comportement léthargique et des hémorragies graves conduisant à la mort.

Cette maladie est extrêmement contagieuse. Lorsqu’elle est détectée chez un seul animal d’élevage, c’est toute l’exploitation qui doit être abattue. En effet, il n’existe actuellement aucun traitement ni vaccin.

Le virus peut se transmettre par contact direct entre animaux mais aussi par l’intermédiaire d’autres animaux (gibier, chien, etc.), de matériel contaminé ou encore par de la viande contaminée.

Même si l’homme ne risque rien, il peut être porteur du virus. En tant que « vecteur qui s’ignore », il peut ainsi contribuer à la propagation du virus en transmettant la maladie à d’autres sangliers ou porcs.

Ces dernières années, le virus se propage régulièrement vers notre pays à partir des pays de l’Europe de l’Est et est souvent détecté en Sardaigne malgré les mesures de lutte mises en place.

La dernière détection en Belgique datait de 1985 en Flandre orientale : 30.000 porcs durent alors être détruits. 185 exploitations avaient été mises sous embargo et au final 12 se sont avérées contaminées.

Il est donc de la responsabilité de tous d’éviter de propager la maladie pour préserver le milieu sauvage et la sécurité des élevages.

 

Comment éviter la propagation de la maladie ?

Les recommandations de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) sont de :

  • Bien se laver les mains à l’eau et au savon ;
  • Nettoyer et désinfecter tout matériel qui a été en contact avec des sangliers, des déchets de sangliers ou le sol des lieux à risques ;
  • Nettoyer les véhicules, sans oublier les pneus et l’intérieur ;
  • Laver les vêtements à haute température (min 60°C) ;

Se tenir à distance d’une exploitation porcine et des porcs domestiques pendant 72h.

Retour à la liste des actualités