Portail Environnement-Santé


Les enfants : victimes (in)directes de la pollution environnementale

Date: 06/03/2017 11:30

Deux nouveaux rapports de l’OMS sur les effets de la pollution de l’environnement sur les enfants viennent d’être publiés. Selon les chiffres, ce sont 1,7 millions d’enfants qui décèdent chaque année à cause de la pollution de l’environnement.

Si en Belgique, nos enfants ne sont pas, pour la majorité, confrontés à certains risques comme l’insalubrité de l’eau ou le manque de moyens d’assainissement, d’autres menaces pèsent sur leur santé.

Parmi ces autres menaces, on retrouve le réchauffement climatique qui, favorisant la production de pollen, provoque une augmentation des taux d’asthme chez l’enfant. Cette maladie est aggravée par la pollution atmosphérique, le tabagisme passif, ou les moisissures et l’humidité à l’intérieur des habitations.

Au niveau mondial, les principales causes de décès d’enfants liées à l’environnement sont les affections respiratoires (attribuables à la pollution de l’air et au tabagisme passif),  les maladies diarrhéiques (à cause d’un accès insuffisant à l’eau potable et aux moyens d’assainissement et d’hygiène), le paludisme (gîtes larvaires et moustiques) et les traumatismes accidentels (intoxications, chutes et noyades).

 

Plus d’informations

Lire le communiqué de presse de l’OMS

Lire le rapport (en anglais) de l’OMS « Inheriting a Sustainable World : Atlas on Children’s Health and the Environment »

Lire le rapport (en anglais) de l’OMS « Don’t pollute my future ! The impact of the environment on children’s health »

 

 

Crédit photo : ©Noémie.Zjezdzalka@condorcet – Catégorie Arts Appliqués de la Haute Ecole de la Province de Hainaut-Condorcet

Retour à la liste des actualités