Portail Environnement-Santé


Deux dispositions pour mieux baliser la vente de GSM

Date: 03/03/2014 15:18

Les GSM pour enfants de moins de 7 ans sont interdits à la vente. Quel que soit l’âge de l’utilisateur, mentionner la valeur de rayonnement (DAS) des téléphones mobiles est désormais obligatoire sur le lieu de vente. Deux nouvelles mesures en vigueur depuis le 1er mars.

Finis, les nounours sur les GSM ! Terminées, les jolies couleurs sur les téléphones portables ! Ce genre d’artifice, de même que toute illustration publicitaire destinée à séduire les jeunes enfants, sont dorénavant interdits en Belgique. C’est le sens des nouvelles règles qui, depuis le 1er mars 2014, organisent la vente des GSM et des tablettes.

L’autre disposition en vigueur depuis le 1e mars concerne, cette fois, tous les utilisateurs de GSM, quel que soit leur âge : dorénavant, la mention du DAS est obligatoire sur le lieu de vente. Exprimé en watt/kilo, le DAS (le Débit d’Absorption Spécifique) est la grandeur utilisée pour quantifier l’absorption d’énergie par le corps. Mentionné autrefois dans la documentation technique qui accompagne les appareils, le DAS doit désormais figurer clairement sur l’étiquette visible par le client dans le rayonnage, mais aussi lors de toute vente sur le Net. L’objectif est de permettre au consommateur de mieux comparer les divers modèles proposés. Cinq catégories sont prévues : de A à E, le « A » regroupant les valeurs les plus basses, donc les plus sûre.

Lire notre article complet : « La vente des GSM mieux balisée, un "plus" pour la santé »

Pour en savoir :

 

Retour à la liste des actualités