Portail Environnement-Santé


Santé

Un pollen allergisant

Le pollen des ambroisies cause des réactions allergiques, plus ou moins sévères en fonction de la sensibilité des personnes. Quelques grains de pollen par mètre cube d’air peuvent déjà provoquer des symptômes chez les personnes très sensibles. De plus, les personnes exposées de façon récurrente peuvent devenir de plus en plus sensibles au cours du temps.
Le pollen est libéré dès juillet, mais les pics polliniques ont lieu d’août à octobre.

Différents symptômes

Les symptômes d’allergie se manifestent seulement pendant la période de floraison des ambroisies. Ces plantes prolongent ainsi la « saison » des allergies au pollen de plusieurs semaines.

Les symptômes d’une allergie au pollen d’ambroisie peuvent être les suivants :
•    Rhinite : éternuements, avec démangeaisons du nez, qui coule ou se bouche.
•    Conjonctivite : démangeaison des yeux, qui sont rouges et gonflés.
•    Trachéite : toux sèche.
•    Asthme : difficulté à respirer, parfois grave chez les personnes sensibles.
•    Urticaire : rougeurs, œdèmes, démangeaisons de la peau.

L’association de 2 ou 3 symptômes chez la même personne est le plus souvent notée. Les enfants peuvent être particulièrement touchés, ce qui fragilise leur système respiratoire, les rendant plus vulnérables aux différentes maladies touchant les voies respiratoires.

Votre médecin peut vous aider !

N’hésitez pas à consulter un médecin ! Des solutions existent pour atténuer les symptômes, voire désensibiliser les patients.

 Ambrosia_Santé.JPG

        L’ambroisie à feuilles d’armoise en début de floraison. Photo : Arnaud Monty