Portail Environnement-Santé


Acariens: pour s’en défaire, les gros moyens !

acarien.jpgPas facile de se débarrasser des acariens ! Mais indispensable, lorsque leurs excréments provoquent des allergies, particulièrement chez les enfants.

 

Personne  n’aime tomber nez à nez avec des blattes.

Ces insectes sont vus, comme les indices d’un habitat insalubre ou, à tout le moins, humide et peu éclairé.

Mais il est une autre bestiole, infiniment plus petite, qui s’avère tout aussi indésirable dans les logis, particulièrement dans les literies.

Celle-là a la particularité d’être invisible à l’œil nu: l’acarien.

 

Microscopiques, les excréments de ces animaux proches des araignées restent accrochés à tout ce qui est fabriqué à base de tissu : les draps, mais aussi les fauteuils, les tapis, les peluches, les tentures, les vêtements, certains jouets, etc.

 

Les acariens se régalent des résidus de peau que nous laissons en permanence dans notre sillage, mais aussi des restes de nourriture et des moisissures.

De précieux éboueurs pour notre environnement intérieur?

Pas si sûr, car ils prolifèrent également dans les simples poussières et, surtout, favorisent ou déclenchent diverses formes d’allergies (rhinite, asthme, dermatite), particulièrement chez les jeunes enfants.

 

S’en débarrasser est une œuvre de titan, épuisante.

Nous pouvons toutefois limiter considérablement les dégâts en nettoyant très régulièrement l’intérieur de notre habitation et en évitant toute humidité excessive.

Il existe également des aspirateurs munis d’un filtre spécial, mais ce dernier doit être remplacé régulièrement.

Pour éviter que les acariens infestent les literies, le recours à des housses adaptées est également conseillé.

 

Tout est affaire d’aménagement et d’anticipation: on peut, par exemple, en cas d’allergies, remplacer les meubles en tissu par des meubles en cuir.

Et penser à bannir aussi : laine, plumes, plantes vertes et animaux domestiques. Fastidieux, oui…. !