Portail Environnement-Santé


Légionellose: Une maladie peu courante et ... pas contagieuse

légionellose.jpgEn Belgique, la légionellose a marqué les mémoires à plusieurs occasions.

En 1999, à Kappelen (près d’Anvers), une centaine de personnes sont tombées malades à l’issue d’une foire commerciale.

Cinq d’entre elles y ont perdu la vie. Trois ans plus tard, six  touristes en visite en Flandre occidentale ont également été frappés par la légionellose. L’un d’eux en mourra.

Même si elle reste rare, cette maladie ne doit jamais être banalisée.

Dans notre pays, on rapporte une centaine de cas annuels (dont 20 % liés à des séjours à l’étranger) qui, heureusement, ne sont pas nécessairement mortels.

Grâce aux traitements par antibiotiques, l’issue fatale n’est constatée que dans 10 à 15 % des cas.

 

Chez une minorité de patients, cette infection entraîne la légionellose dont les symptômes se présentent sous forme de malaise généralisé : fatigue importante, perte d’appétit, malaises,  maux de tête (céphalées), fièvre (souvent supérieure à 40 °C), et surtout une respiration de plus en plus difficile et douloureuse, la toux, etc.

Dès l’apparition de ces symptômes, une hospitalisation est nécessaire (maladie rare mais grave).

Certains publics sont plus fragiles face à la légionellose : les fumeurs, les diabétiques, les personnes souffrant d’une autre pathologie pulmonaire ou cardiaque, mais aussi celles qui ont une immunité diminuée (traitement anticancéreux, greffés récents…) ou une insuffisance rénale.

D’une manière générale, les personnes âgées (et dès l’âge de cinquante ans) sont plus exposées au risque de la contracter.

 

Selon certains spécialistes, le nombre de décès attribué à la légionellose est peut-être sous-estimé.

En effet, chez les personnes âgées et malades, les décès liés à une pneumonie ne sont pas systématiquement identifiés comme liés à Legionella pneumophila.

 

Enfin, pour être complet, il faut signaler que  l’infection par la légionelle provoque  la plupart du temps une maladie bénigne: la fièvre dite « de Pontiac ».

Celle-ci se présente comme une simple grippe. On en guérit en quelques jours sans séquelles (maladie fréquente mais bénigne).

 

Important à souligner : quelle que soit la pathologie contractée, la légionellose n’est pas contagieuse d’homme à homme !