Portail Environnement-Santé


Légionellose

poumons et médecinsLiée aux circuits d’eau dans les bâtiments, la légionellose est une maladie pulmonaire relativement récente et rare.

Mais ne nous y trompons pas : mal soignée ou prise en charge trop tardivement, elle peut frapper mortellement. Les personnes d’un certain âge et/ou déjà fragilisées par d’autres maladies doivent être particulièrement vigilantes.

Face au risque, un seul mot d’ordre : la prévention.

 

 

 

Une appellation trompeuse

La légionellose, une infection respiratoire, des légionnaires ou des militaires ? Rien à voir ! La bactérie qui en est à l’origine peut frapper n’importe qui. Elle apparaît particulièrement dans les installations de chauffage et de climatisation déficientes ou mal entretenues. En savoir plus...

 

Chaleur et microgouttes

Il faut plusieurs conditions pour contracter la légionellose. Parmi elles, la présence d’eaux stagnantes et une température élevée. Un tel milieu favorise en effet la prolifération de la bactérie Legionella pneumophila. Mais, pour être vraiment dangereuse pour l’homme, encore faut-il qu’elle soit inhalée. En savoir plus...

 

Une maladie peu courante et… pas contagieuse

Bien que probablement sous-diagnostiquée, la légionellose reste une maladie peu fréquente. Elle ne mène pas systématiquement au décès, loin de là. Grâce aux antibiotiques, elle peut être soignée avec efficacité. Mieux vaut en connaître les principaux symptômes. En savoir plus...

 

La prévention : la clef du succès

Une fois détectées dans les circuits d’eau d’un bâtiment, les légionelles peuvent être efficacement combattues. Le mieux est de procéder à une analyse du risque accompagnée d’un plan de gestion dès  la conception des bâtiments et des circuits d’eau. L’affaire des professionnels. En savoir plus...