Portail Environnement-Santé


Potager

Sanisol_Expert_txt.JPG

La pratique du jardinage dans le cadre de projets collectifs ou à titre individuel, en milieu urbain et péri-urbain essentiellement, fait de plus en plus d’adeptes !

Amélioration du cadre de vie, partage de savoir-faire, échanges culturels, accès à une parcelle pour les personnes ne disposant pas d’extérieurs, préservation des espaces verts et de la biodiversité sont autant d’avantages qui participent à l’essor de cette pratique depuis une vingtaine d’années.

Malgré la liste des bienfaits qui y sont associés, l’autoproduction en jardins collectifs ou privatifs soulève des questionnements grandissants quant aux risques sanitaires liés à la pollution relevée dans certains sols en Wallonie (provenant des activités industrielles historiques ou du fond pédogéochimique naturel).

Les articles qui suivent vous en apprendront plus sur l’évaluation et la réduction des risques éventuels pour la santé humaine liés à la fréquentation d’un sol pollué et la consommation des produits issus d’une activité de jardinage.

 

Quand on parle de pollution des sols, et notamment des potagers, on évoque souvent les « métaux lourds ». 

 

Si vous répondez « oui » à l’une des questions suivantes, il pourrait être utile de faire analyser votre sol.

 

Parfois mal informé, le jardinier peut être lui-même à l’origine de la pollution du sol de sa parcelle. 

 

Il existe plusieurs voies d’exposition aux polluants présents dans le sol : la consommation de produits du jardin (légumes et fruits) mais également l’ingestion, l’inhalation ou le contact cutané avec de la terre polluée. 

 

Bien que chaque situation soit spécifique, il y a des recommandations d’ordre général que l’on peut appliquer au jardin, à la maison, ou encore à l’égard des enfants. 

 

Un jardin potager n’est pas l’autre, un consommateur n’est pas l’autre ! 

 

Une série de questions-réponses rassemblant les informations disponibles en l'état actuel des connaissances spécifiques a été développée. 

 

Le projet SANISOL, initié en 2018 et financé par le Service public de Wallonie, a pour objectif de déterminer des teneurs limites en polluants dans le sol en vue d’assurer la qualité commerciale des productions végétales en Wallonie et la gestion des risques pour les producteurs. Les partenaires impliqués dans le projet sont : l’ULg-GxABT, SPAQUE, l’ISSeP, l’UCL et Espace Environnement. 

 

Tout ce que vous voulez savoir sur le sujet est résumé dans ces deux brochures :

Sanisol_vignette.PNG       Brochure culture potagère.PNG