Portail Environnement-Santé


Le plan vague de chaleur et pic d’ozone de la Wallonie

plan pic de pollution ozone et vague de chaleur wallonie.jpgDepuis 2008, la Wallonie met en pratique un « Plan vague de chaleur et pic d’ozone » lors de chaque période comprise entre le 15 mai et le 30 septembre.

 

Durant l’été, le niveau de veille saisonnière du Plan « Vague de chaleur et pics d’ozone » est enclenché dans le cadre de la collaboration entre l’autorité fédérale et les entités fédérées, la Cellule interrégionale de l’Environnement (CELINE) et l’Institut Royal Météorologique (IRM).

 

Le plan vague de chaleur et pic d’ozone est divisé en trois phases d’alerte croissante.

 

  • Le premier niveau, « vigilance », démarre automatiquement le 15 mai. Il consiste notamment à rappeler à la population les mesures élémentaires de prudence lorsque la chaleur et l’ozone se conjuguent, par exemple en matière d’hydratation. Un appel  à la solidarité envers les personnes isolées est lancé.
     
  • Le second niveau, « avertissement » est découpé en deux phases. Dès que certaines conditions météorologiques et de concentration d’ozone sont observées, la vigilance est renforcée dans les équipes de soins des institutions de soins et de repos, les services d’urgence, etc. Les médias généralistes sont également contactés.
     
  • Enfin, la phase « alerte » est lancée lorsque des conditions extrêmes d’ozone sont rencontrées. Dans ce cas, outre les mesures évoquées ci-dessus,  des décisions exceptionnelles (annulation d'événements sportifs, etc.) peuvent être édictées en collaboration avec les autorités fédérales. Fortes de leurs services sociaux mobilisables en peu de temps, les communes peuvent être associées à ce plan.
     

S’inscrire au service gratuit d’information par SMS pour être prévenu en cas de risque de pic d’ozone.
 

Quelle est la qualité de l’air aujourd’hui ? Consultez le site de CELINE-IRCEL