Portail Environnement-Santé


LED : nouveau rapport de l’ANSES

Datum: 21/05/2019 14:19

En 2010, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en France) publiait une première expertise relative aux effets sanitaires des LED et attirait l’attention sur les impacts des couleurs bleues. Une actualisation, publiée la semaine passée, confirme cette toxicité et recommande de limiter certains usages ainsi que l’exposition des enfants.

Ecrans, phares automobiles, éclairage public, etc. sont autant d’applications qui contiennent des LED. Leur utilisation ne cesse de croitre en raison de leurs performances énergétiques. Cependant, les LED peuvent émettre une lumière riche en ondes courtes, appelée aussi « lumière bleue ».

Le nouveau rapport de l’ANSES confirme les conclusions de son 1er rapport quant aux impacts de cette lumière bleue sur la rétine, qui peuvent conduire à une baisse de la vue. Il souligne également les effets de perturbation des rythmes biologiques, et donc du sommeil, en cas d’exposition à la lumière bleue le soir ou la nuit, et ce même à très faible dose. Les smartphones, tablettes et ordinateurs constituent une source d’exposition importante. Les yeux des enfants et adolescents ne filtrant pas pleinement la lumière bleue, ils sont particulièrement vulnérables aux effets de celle-ci.

L’ANSES recommande donc de privilégier les éclairages domestiques de type « blanc chaud », et de limiter l’exposition à la lumière riche en bleu avant le coucher et pendant la nuit, en particuliers pour les enfants.

 

Pour plus d’informations :

Consulter le dossier de presse de l’ANSES

Lire le rapport complet de l’ANSES

Zurück zur News-Liste